Présentation

Présentation

Le Collège pour le Commerce Equitable au Mali (CCEM) a été créé en septembre 2017 suite à la rencontre entre 8 organisations de producteurs maliennes certifiées « commerce équitable » et les membres de l’AOPP.  Cette commission a vocation à rassembler les organisations de producteur.trice.s certifiées « commerce équitable et/ou biologique» et à promouvoir le développement du commerce équitable au Mali. Il découle d’un processus de mise en place de la plateforme pour le commerce équitable en septembre 2016 et d’une fusion pour plus d’ancrage institutionnel de cette plateforme avec la commission commerce équitable de l’OAPP en septembre 2017. L’AOPP (Association des Organisations Professionnelles Paysannes), est née en 1995. Membre de la Coordination Nationale des Organisations Paysannes du Mali « CNOP » qui fait partie du Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA), elle rassemble environ 250 organisations paysannes présentes dans 7 régions du Mali. L’association intervient dans les filières riz, coton, karité, anacarde, céréales ou encore dans l’élevage.

Composé de plusieurs organisations certifiées équitables et/ou biologiques, à savoir, la FENABE de Bougouni, N’koSA.K.WA de Koumantou, COPROKAZAN de Zantiébougou, ULPKS-Yiriwasso de Sanankoroba, REMATRAC-BIO de Bamako, ULPY de Yanfolila, ULPKD de Dioila, COPROKASY de Siby; le CCEM comprend plus de 80% de femmes qui évoluent dans le domaine de la transformation du Karité, d’anacarde, du Sésame, de la Mangue, du coton etc.

Nos Membres

Le Collège « Commerce Equitable » de l’AOPP rassemble 8 Organisations Paysannes (Unions et Fédérations), 185 organisations de base et 32 800 membres dont 80% de femmes, spécialisées dans la production/transformation de karité, d’anacarde, de coton et de sésame :

  • La FENABE (Fédération Nationale des producteur.rice.s Biologiques et Équitables - sur le coton, le Karité et le sésame),
  • L’ULPKD (Union Locales des Productrices de Karité de Dioila),
  • Le N’KO SAK.WA (union des coopératives pour le développement de l’agriculteur et l’éducation, sur l’anacarde et le sésame) ,
  • L’ULPKS-YIRIWASSO (Union locale des Productrice de Karité de Sanankoroba-Yiriwasso),
  • L’USCPY (Union des Sociétés Coopératives des Producteurs de Yanfolila) sur la mangue ;
  • La COPROKAZAN (Coopérative des Productrice de Karité de Zantiébougou),
  • Le REMATRAC-BIO (Réseau Malien des Transformateur.rice.s Local du Coton Biologique) sur le textile et accessoires de mode, de maison et autres.

Notre vision

Le CCEM se veut être une dynamique promotionnelle du Commerce Equitable (CE) par la meilleur structuration des filières bio-équitables en faveur des partenariats commerciaux justes, féconds et durables, au plan national et internationale, garantissant aux producteur.rice.s des moyens d’existence durable.

Nos missions

  • Représenter les acteur.rice.s du Commerce Equitable au Mali et à l’international
  • Renforcer les capacités organisationnelles et institutionnelles des organisations membres
  • Renforcer les capacités de production et transformation des organisations membres
  • Développer les capacités de commercialisation et de partenariat au profit de nos membres

Nos objectifs

  • Structurer et Renforcer les capacités professionnelles du CCEM tout en assurant les pratiques de bonne gouvernance
  • Assurer des actions de plaidoyer pour une meilleure prise en compte du commerce équitable et un plus grand soutien par les autorités
  • Faciliter l’accès aux marchés équitables et bio équitables
  • Élargir et diversifier de façon inclusive les types d’organisations certifiées équitables au Mali
  • Assurer les actions d’éducation, de sensibilisation et d’information des membres, du grand public sur les pratiques de protection de l’environnement
  • Développer des partenariats avec des organisations et des structures techniques nationales, sous régionales et internationales ayant les mêmes objectifs

Nos principes de valeur

Les acteurs du CCEM apportent une attention particulière aux principes de base suivants :

  • Le principe d’équité et de gestion démocratique
  • Le principe de vivre, de vivre ensemble et d’entraide mutuelle
  • Le principe de valorisation du savoir-faire local
  • Le principe de renforcement des écosystèmes agricoles et de la biodiversité
  • Le principe d’inclusion et du genre

Informations

Nos Partenaires